Notre Philosophie

Nous nous sommes installés en 2003 dans une petite ferme du Ségala tarnais près de la vallée du Tarn où le relief est très vallonné. C’est là, au milieu d’une forêt de feuillus et de conifères, que nous avons trouvé un espace pour mettre en pratique nos valeurs et notre créativité.

Ce qui nous animait était de vivre plus proche de la nature en toute simplicité. La sensibilité pour les enjeux écologiques et sociaux nous a amené à choisir dès le départ l’agriculture biologique portée par Nature & Progrès : l’agroécologie .

Pour nous, l’écologie se décline dans notre alimentation, la construction, la gestion de l’eau (filtres plantés et les toilettes sèches), les pratiques culturales et d’élevage et le respect d’espaces naturels.

L’approche humaine et sociale se traduit par :

  • l’accueil de volontaires du réseau Wwoof
  • l’accueil de stagiaires en formations bio
  • la création d’un groupe d’éco-auto-constructeurs
  • la création du groupement d’achat de produits bio : L’orée du bio
  • des implications militantes : Nature & Progrès.

Et nous sommes heureux des soutiens familiaux et de l’entraide de nombreux amis. Un chaleureux merci à chacun d’entre eux !

Notre approche agricole va au-delà du cahier des charges de l’agriculture biologique. Nous apprécions la notion d’agroécologie paysanne que soutient Via Campesina et qui fait le lien entre écologie et agriculture paysanne. Nos enjeux prioritaires tournent autour de l’installation agricole et l’accès au foncier, les pratiques bio et la biodiversité cultivée, thème défendu par l’association locale « Pétanielle » et le « Réseau Semences Paysannes« . Les approches de permaculture et de biodynamie nous influencent également.

Le slogan : « d’autres mondes sont possibles » nous parle particulièrement car l’industrialisation de l’agriculture n’est pas une fatalité, c’est un choix politique avec toutes les conséquences en terme de pollution et de destruction de la paysannerie.

Nous avons l’intime conviction que les campagnes doivent vivre avec de nombreux paysans. Les paysans peuvent  vivre de leur activité ou simplement contribuer à l’agriculture vivrière. Ce qui est sûr c’est que les campagnes ont besoin de bras. Alors vivons ensemble cet autre monde!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s